LAMOTHE MAGNAC 2

Publié le par daniel

LAMOTHE MAGNAC :

 

et si on parlait écologie ?

 

 

 

Après le recours formé par le Préfet contre la CDEC autorisant Lamothe-Magnac, les réactions publiques sont étonnamment silencieuses sur un point : celui de l’impact qu’aurait ce projet sur notre environnement et notre cadre de vie.

 

 

La circulation automobile, d’abord : à quoi servent les grands discours planétaires si nous ne sommes pas capables de comprendre que créer ce centre commercial gigantesque aurait pour conséquence un accroissement du trafic auto, de la pollution et des embouteillages dans cette zone qui n’en a pas besoin ?

 

Sans compter qu’un tel projet aurait pour effet d’accroître encore la désertification  humaine et commerciale des cantons ruraux et des communes de la périphérie : la solidarité affichée par certains maires de l’agglomération laisse songeur sur ce plan…

 

Faut-il en outre ajouter encore des commerces en périphérie, alors que le cyber-commerce a connu en 2006 un accroissement significatif et que l’offre de commerces agenais est déjà très large ?

 

Enfin, il est étonnant qu’oubliant que ces terres sont encore inondables, on favorise une fois de plus une solution qui bétonne des terres agricoles alluvionnaires qui sont parmi les plus riches de notre vallée de la Garonne.

 

Pourquoi ne pas implanter là plutôt un projet agro-social qui, en approvisionnant les cantines de l’agglomération en produits bio permettrait à la fois de préserver l’espace naturel, la qualité de la nourriture tout en créant des emplois dont on sait qu’ils favorisent la réinsertion personnelle et professionnelle des plus fragiles ?

 

De toutes les solutions envisageables, celle du gigantisme commercial de Lamothe-Magnac était probablement la plus nocive, la plus inutile et la plus destructrice qui soit : il est vrai que c’était sans doute la plus facile à mettre en œuvre…

 

Publié dans ge-lotetgaronne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article